Pituitaire: la reine des glandes

Pituitaire: la reine des glandes

L'hypophyse, bien qu'elle ne dépasse pas la taille d'un pois, est d'une immense importance dans notre corps. C'est la 'glande maîtresse', le centre des communications hormonales et ce troisième œil capable d'orchestrer d'importants processus endocriniens tels que ceux relatifs à la thyroïde, aux glandes surrénales ou aux organes reproducteurs.



Dire que tout ce qui entoure cette petite structure est fascinant n'est pas une exagération. Elle est située juste à la base du cerveau, dans un espace osseux appelé «sella turcica». Il pèse un peu plus de 500 mg et, dans le cas des femmes qui ont accouché plusieurs fois, peut atteindre 700 mg.

attaques de panique du sommeil





L'hypophyse, ou glande pituitaire, est une petite structure du cerveau qui régule la plupart des processus hormonaux.

Sa pertinence chimico-hormonale est incontestée. L'hypophyse maintient l'homéostasie endocrinienne grâce à une interaction constante avec l'hypothalamus. Sa fonction dans notre corps est si cruciale que même le monde spirituel a toujours accordé une grande importance à cette glande. Dans ce contexte (non scientifique), le chakra frontal, ce troisième œil qui constitue un centre de pouvoir où se concentrent l'énergie, la sagesse et la paix intérieure.



Glande pinéale

Fonction de l'hypophyse ou de l'hypophyse

Coordination, équilibre et harmonie. Ce sont les trois mots-clés qui définissent l'hypophyse, ou glande pituitaire. Une petite structure qui fonctionne en parfaite harmonie avec le cerveau et, pour être exact, avec tous ces sens qui interagissent avec l'environnement environnant. Prenons un exemple: nous sommes au travail et notre patron nous demande soudain de livrer une tâche que nous n'avons pas encore terminée.

Après ce message, le thalamus envoie un signal «d'alarme» à l'hypophyse qui initiera une chaîne sophistiquée de processus pour nous motiver, nous donner la force, l'activation et la capacité de réagir pour accomplir cette tâche et atteindre l'objectif dès que possible. Ainsi, la glande pituitaire va libérer une série d'hormones dans la circulation sanguine avec lesquelles faciliter cette réponse dans un temps donné.

comment acquérir une conscience de soi

Comme nous pouvons le voir et le deviner, cette glande entretient une relation étroite avec la nôtre monde émotionnel . C'est Descartes qui, admiré par sa position dans le cerveau (en plein centre), a dit que cette petite glande devait être le lieu de notre âme. Il est évident que cette affirmation est très peu scientifique. Cependant, étant donné la grande importance que les émotions ont dans notre vie, nous ne pouvons pas mépriser son importance indéniable.

Les deux lobes de l'hypophyse

Peut-être avons-nous imaginé jusqu'à présent l'hypophyse comme une glande à structure unique, semblable à un pois. La réalité en est une autre: il se compose de deux lobes. Voyons-les en détail pour comprendre leurs fonctions.

Adenoipofisi

Il s'agit du lobe antérieur de l'hypophyse et constitue la soi-disant poche de Rathke. Il sécrète différentes hormones via différentes cellules:

  • Cellules somatotropes qui sécrètent de la GH (stimulateur de croissance).
  • Cellules lactotropes sécrétant des PRL (stimulant de la production de lait dans les glandes mammaires et progestérone dans le corps jaune).
  • Cellules corticotropes qui sécrètent de l'ACTH (liées aux glandes surrénales).
  • Cellules gonadotropes qui sécrètent de la LH et de la FSH (liées à la reproduction).
  • Cellules thyréotropes qui sécrètent de la TSH (liées à la thyroïde)
Structure-pituitaire-11
https://www.invitra.com/en/sex-hormones/

Neuroipofisi

L'autre lobe de l'hypophyse est la neurohypophyse. Sa fonction est tout aussi complexe et importante : régule deux de nos hormones les plus importantes, la ocytocine et l'antidiurétique (ADH) est la vasopressine.

Pathologies associées à l'hypophyse

L'hypophyse est située dans une très petite structure osseuse. Étant entouré de différentes structures vasculaires et nerveuses, il est courant qu'une pression soit exercée sur celle-ci et que certains problèmes apparaissent. Aussi commun sont je tumeurs situé dans cette partie du cerveau.

Les principaux troubles liés à l'hypophyse concernent une production excessive d'hormones ou, au contraire, un déficit. Dans le premier cas, les pathologies suivantes peuvent se développer:

comment tu apprends à être seul

  • Acromégalie
  • Gigantisme
  • Syndrome de sécrétion inappropriée d'hormone antidiurétique (SIADH)

Dans le second cas, cependant, d'autres troubles hormonaux peuvent survenir:

  • Problèmes avec l'hormone de croissance
  • Diabète insipide
  • Syndrome de Sheedan
  • Hypopituitarisme

Beaucoup considèrent l'hypophyse comme la reine de nos processus hormonaux, qui est chargée de diriger cet orchestre endocrinien. où chaque petite modification a de graves conséquences. En général, la glande pituitaire fonctionne efficacement tout au long de notre vie, régulant également notre équilibre intérieur.

La glande pinéale: l

La glande pinéale: l'énigme de notre esprit

la glande pinéale, ou épiphyse cérébrale, contient en elle-même une fonction intéressante et énigmatique à la fois. Aujourd'hui, nous en parlons.